We are Talent Bank Project. We are passionate about what we do. We love great work.

Méthodologie

 

Le plan de travail du projet est organisé sur une base de 24 mois. Les rôles et tâches ont été décidés par les partenaires dès le stade de candidature du projet, dans le but de mettre en valeur les expériences et savoir-faire de chaque organisation. Dans le même temps, le but était de faire en sorte que tous les objectifs du projets soient atteints selon de hauts standards de qualité. Le projet a commencé le 1er Novembre 2017 et est divisé en deux livrables interconnectés (Intellectual Outputs).

1. Recherche (M1-M5) - Cette phase inclut une analyse de la situation et du contexte actuel pour sélectionner les professeurs qui participeront à la formation (IO1) et aux activités pilotes (IO1) du projet. L’analyse a pour but d’explorer les connaissances, attitudes, connaissances et écarts existant concernant l’éducation entrepreneuriale. L’accent est aussi mis sur l’intérêt pour les étudiants d’être impliqués dans les activités du projet, et sur les méthodologies innovantes existantes pour les professeurs, tels que les “Learning Snacks” et les communautés de pratique (“Communities of Practice”).

2. Phase de préparation (M5-M8) - Fondée sur la phase initiale de recherche, un Plan de Formation est créé pour assurer le développement du Moodle du projet ST Bank, une formation à l’éducation entrepreneuriale (IO1). Dans le même temps, les partenaires créent la plateforme du projet ST Bank (IO2) en accord avec le Plan de Formation et avec les technologies disponibles correspondant le mieux aux besoins du projet.

3. Développement du contenu (M8-M22) - Une fois la phase de préparation terminée, les partenaires du projet coopèrent pour le développement des deux livrables (Intellectual Outputs). En effet, les contenus du Moodle ainsi que la plateforme sont développés, et sont adaptés à l’apprentissage à distance. Ils sont également enrichis avec des outils permettant l’évaluation des connaissances et compétences acquises durant le processus d’apprentissage. Les contenus sont ensuite proposés à la fin de cette phase au public cible à travers une formation de court-terme en présentiel, ainsi qu’à travers les activités pilotes menées par les professeurs engagés dans le projet.

4. Activités pilotes et évaluation (M19-M24) - Pour être en mesure de mesurer les résultats du projet, les activités suivantes sont développées durant cette phase : les activités pilotes impliquant 5 écoles par pays, dans 6 pays différents (le partenaire Eurocrea Merchant ne participant pas à cette phase), le test des contenus en ligne développés dans le cadre du projet (Learning Snacks dans le Moodle et plateforme d’échange). Les professeurs engagés dans le projet accèdent aux contenus de formation et aux outils proposés en ligne, participent à la formation en présentiel et fournissent un retour aux partenaires avec leurs étudiants en termes d’accessibilité, fonctionnalité et interactivité de la plateforme et des contenus qui y sont hébergés. Les participants seront amenés à donner un retour critique au travers de questionnaires anonymes. Après les activités pilotes, une phase d’évaluation est prévue, permettant de collecter et analyser les retours des participants au projet.

5. Valorisation (M1-M24) - Des activités de dissémination et d’exploitation sont mises en oeuvre durant le cycle de vie du projet, avec un accent sur les derniers mois. En effet cette période voit la finalisation des livrables du projet, qui sont mis à disposition du public en ligne, sur la plateforme du projet.

La méthodologie du projet est fondée sur 3 principes :

1. Développer des produits qui sont cohérents avec les besoins du public cible identifié. En plus de l’étude de besoins préliminaire déjà réalisée, le consortium de partenaires prévoit du travail de terrain dans les zones engagées dans le projet. Ceci permettra une implication renforcée du public cible participant réellement dans le projet, qui agira à son tour comme multiplicateur des résultats du projet.

2. Rendre les produits développés dans le cadre du projet durables et utilisables par un large nombre d’acteurs, y compris après la fin du projet en lui-même. En se fondant sur les besoins identifiés au niveau local durant la première phase, les partenaires vont développer et adapter les contenus et outils du projet au public général des écoles, des instituts professionnels, aux réseaux de professeurs et autres acteurs pertinents.

3. Développer un processus d’apprentissage fondé sur les principes de l’apprentissage par la pratique et de l’apprentissage actif. Au niveau de la gestion du projet, les partenaires peuvent compter sur une longue expérience mutuelle dans la mise en oeuvre d’actions transnationales complexes, et sur l’usage d’outils et de programmes de gestion permettant une planification efficace, une division efficiente des responsabilités, le respect des dates butoirs, la résolution des conflits potentiels et le contrôle qualité.

En-dehors des communications en ligne initialement organisées par l’équipe du projet, les partenaires ont décidé d’un commun accord de l’organisation de 5 réunions transnationales en présentiel, prenant place à des moments clés de la mise en oeuvre globale du projet.

La réunion de lancement (M1) sera tenue en France, à Strasbourg, et le partenaire hôte sera ALDA. Les partenaires se rencontreront alors et exploreront les objectifs du projet et la stratégie globale de mise en oeuvre, permettant ainsi de définir des bases de coopération.  Pendant la réunion de lancement, les partenaires partageront leurs idées et stratégies pour la mise en oeuvre concrète du projet, en particulier pour les premières activités prévues dans le cadre du projet, comme par exemple : 

  • Aspects de gestion du projet
  • Contrôle qualité
  • Plan de dissémination des résultats du projet
  • Intellectual Output 2 - Méthodologie, tâches et responsabilités, dates-butoir
  • Budget et procédures de reporting financier 
  • Obligations formelles : Convention de projet et Accords de partenariat 

La deuxième réunion de projet (M2) se tiendra en Grèce, à Katerini, avec PLATON comme partenaire hôte. La réunion se déroulera après la première phase du projet, permettant de définir la version finale du Plan de Formation, développé par tous les partenaires comme guide pour le développement des modules de formation en ligne (Moodle). Parallèlement, la deuxième réunion de projet permettra au consortium de définir le design de la plateforme du projet et de préparer le premier rapport intermédiaire du projet.

• La troisième réunion de projet (M3) se tiendra en Belgique, à Bruxelles, avec le partenaire EUN comme hôte. La réunion aura lieu au moment où les partenaires seront en train de développer les contenus de formation pour le Moodle en ligne. Ces contenus de formation seront aussi à la base du contenu de la formation en présentiel proposée aux professeurs durant le projet. A cette étape, la cohérence des livrables est aussi assurée.

• La quatrième réunion de projet (M4) se tiendra à Milan, en Italie, avec le partenaire EM comme hôte. La réunion aura lieu au cours du 18ème mois du projet, coïncidant avec la finalisation des contenus de formation, qui seront alors prêts pour les activités pilotes et l’évaluation par les professeurs. De plus, la rédaction du rapport final du projet sera également abordée.

• La dernière réunion de projet (M5) se tiendra aux Pays-Bas, à Leeuwarden, avec INQ comme partenaire hôte. La réunion aura lieu durant le 24ème mois du projet, en même temps que la conférence finale du projet permettant de communiquer sur les résultats du projets et de discuter de futures opportunités de collaboration entre les membres du consortium.

Les réunions ont été pensées sur une base de cinq à neuf mois de distance environ, pour s’assurer que tous les partenaires soient à même d’atteindre les réalisations clés du projet. Deux représentants par partenaire participeront à la réunion de lancement ainsi qu’à la réunion finale, en raison du travail supplémentaire nécessaire lors de ces deux occasions. Les autres réunions verront la participation d’un représentant par partenaire. Le coordinateur du projet (ALDA) assistera aux réunions avec deux représentants afin d’assurer la présence du coordinateur de projet ainsi que d’un assistant de projet.

Talk to us

+30 23510 31111